A propos de moi

Autodidacte, j’ai débuté la photographie en 1979.  C’est avec nostalgie que je me souviens de l’achat mon premier appareil, un Canon AE1 et les joies du développement dans une cave exiguë chez mes parents.

Mes premières photos sur le vif, dans les rues et dans les coulisses d’une scène de ma région sont appréciées. Plus tard, j’ai rencontré  Marcel Marceau que j’ai photographié sans bruit ni flash. Au vu des résultats, il m’encouragea à continuer dans cette voie.

A 20 ans, je fréquente l’Académie des Beaux-Arts de Charleroi avec l’envie de faire de la photographie mon métier.

Mais ce n’est qu’en 2013 que je pourrai réellement atteindre cet objectif avec le soutien de l’Académie de Charleroi que je continue de fréquenter.

Dans les différentes facettes de la photographie, c’est le travail d’auteur qui me motive au plus haut point. Je n’envisage aucune photographie sans présence humaine, je porte sur les personnes que je croise un regard positif proche de ma sensibilité.

Aujourd’hui je  sillonne les villes européennes, l’humain au cœur de mes préoccupations.

Fin 2016, le Centre Culturel de Pont-à-Celles m’a offert une carte blanche pour exposer en solo. J’ai reçu beaucoup d’échos positifs sur ma démarche aux couleurs de l’Europe, dont le commentaire ci-après qui résume bien mon projet :

“Qu’y a-t-il derrière nos visages?
Qu’y a-t-il derrière nos façades?
Qu’y a-t-il tout au long de nos pas, de nos voyages, de nos journées d’hommes pressés, fatigués, trop ?
Au point de ne plus voir ce qui nous entoure, ceux que nous croisons, pareils à nous. Hommes, femmes, jeunes, vieux, nous, vous, ils, dans la couleur de la VIE !   

La photographie nous restitue ce qui nous échappe dans ce bonheur de l’instant. Merci pour ce coup de coeur chaleureux”  (Véronique Castelain).

Je suis belge, j’habite à Pont-à-Celles en Belgique.

 

 

Ma citation préférée
« L’artiste doit aimer la vie et nous montrer qu’elle est belle.
Sans lui, nous en douterions ».

Anatole FRANCE